Education Canine et Etude du Comportement
- 01 43 28 26 60 -

Lui apprendre à lâcher son os

Dès l’âge de 4/5 mois, beaucoup de chiens ont tendance à défendre plus ou moins vigoureusement leur os, leur jouet ou même leur gamelle. Ce comportement gênant peut  parfois évoluer de façon critique suivant les cas et selon les réponses apportées par le maître. Prenons le temps de comprendre pourquoi nos compagnons agissent de cette façon afin d’essayer de modifier leur attitude de façon efficace.

On est souvent surpris lorsque, pour la première fois, son chien grogne alors qu’on essaye de lui reprendre un os. La stupeur passée, réfléchissons : pourquoi le chien émet-il ce grognement ? On peut aisément penser que ce comportement, quasi-instinctif, vient en réaction à la crainte qu’il a de perdre son butin. Entre eux, les chiens agissent de même : qu’ils soient soumis ou dominants les uns vis-à-vis des autres, en pareille situation, ils tiennent leurs congénères à distance par des grognements ou en relevant les babines, langage qui est, en général, fort bien compris et respecté. Lui apprendre à lâcher son osGagner sa confiance

Pour éviter que le chien aille jusqu’à défendre son os de façon plus agressive s’il se sent menacé, il va donc falloir lui montrer, dans un premier temps, qu’il n’a pas de raison d’avoir peur qu’on lui reprenne son trésor. Pour cela, lorsqu’il ronge son os ou mâchouille son jouet, allez vers lui, de façon détendue, en lui apportant un festin encore plus appétissant. Vous pouvez, par exemple, lui distribuer des petits morceaux de poulet ou de fromage, selon ses préférences, le but étant de lui faire oublier qu’il a un os à garder ! Faites cet exercice plusieurs fois dans la semaine, sans chercher à récupérer l’os. Petit à petit, votre chien vous considérera d’un autre œil : vous ne serez plus celui qui risque de lui prendre son os mais celui par qui plein de bonnes choses arrivent !

 
Le troc

Une fois que le chien ne craint plus qu’on s’approche de lui lorsqu’il est en possession d’un objet auquel il accorde une grande valeur, vous pouvez commencer à faire du troc. Vous vous approchez du chien qui ronge son os ou qui garde son jouet et vous lui montrez une friandise particulièrement appétissante. Lorsqu’il lâche son os ou délaisse son jouet, vous récupérez l’un ou l’autre et lui donnez immédiatement la friandise en échange, avant de lui rendre l’objet convoité. Au fur et à mesure, vous pourrez introduire l’ordre « donne » qui pourra servir à récupérer toutes sortes d’objets que le chien se sera approprié. Ensuite, vous lui demanderez de « donner » son os sans lui montrer la friandise, qui arrivera comme une agréable surprise ! Ainsi, le chien sera enclin à laisser son butin avec plaisir puisque cela sera associé à un moment très agréable.


Prévenir les agressions

Il est sage de vouloir essayer de minimiser les risques d’agressions, surtout lorsque le chien est amené à côtoyer des enfants, mais il faut toujours garder en tête que, même s’il est familier, le chien reste un animal, susceptible d’agir selon son instinct et de communiquer avec le seul langage qu’il connaît, c’est-à-dire, en grognant, en aboyant, en montrant les dents... Pour mettre toutes les chances de son côté, il ne faut pas attendre du chien qu’il s’adapte à soi mais plutôt s’adapter à lui, en faisant en sorte qu’il ne ressente pas le besoin de se défendre. Faites du troc avec votre chiot dès son plus jeune âge et incitez d’autres personnes à faire de même, de façon à ce que votre compagnon apprenne à se détendre face aux humains qui s’approchent de ses jouets ou de ses friandises. Ainsi, plus tard, le chien sera moins enclin à réagir de façon agressive lorsque quelqu’un s’approchera de lui et de son butin. Bien sûr, cela ne doit pas vous empêcher de suivre la première des règles de sécurité : ne jamais laisser un enfant et un chien seuls sans surveillance.

Astuces en cas de défense de la gamelle

Pour ne pas inciter votre chien à défendre sa gamelle, évitez de la lui reprendre lorsqu’il n’a pas tout mangé. Il vaut mieux la lui laisser à disposition pour lui permettre de manger à son rythme. Si votre chien grogne ou menace de vous mordre lorsque vous vous approchez de sa gamelle, ne vous fâchez pas, cela ne ferait que le conforter dans sa réaction. Pour redonner confiance à votre compagnon, vous pouvez, par exemple, vous approcher de lui pour ajouter des morceaux très appétissants dans sa gamelle. Petit à petit, il comprendra que votre présence près de sa gamelle, synonyme de plaisir, ne représente pas une menace et il n’aura plus de raison de défendre son repas.


Par Irène Sautelet - CANI CLASS

Comportementaliste & Educateur canin à domicile, Paris et IDF
01 43 28 26 60 - 06 45 95 58 39
isautelet@yahoo.fr

 Article paru dans le magazine Animal Infos HS Noël 2010

 Votre chien garde ses ressources