Education Canine et Etude du Comportement
- 01 43 28 26 60 -

La propreté

L'apprentissage de la propreté chez le chiot


La propreté est souvent une des attentes les plus grandes chez les maîtres de chiot, une question revenant régulièrement : « dans combien de temps sera-t-il propre ? ».

Beaucoup d'idées reçues circulent sur le sujet. Prenons le temps de démêler le vrai du faux pour retenir les techniques les plus pertinentes.

 
Les attentes des maîtres

Pour le maître, un chien propre est un chien qui fait ses besoins dehors. Souvent, il aimerait que son chiot comprenne dès son arrivée qu'il ne doit pas faire dedans et le réprimande à chaque fois que ce dernier s'oublie.


Les capacités du chiot

Le chien a une toute autre conception de la propreté. Pour lui, il convient simplement de faire ses besoins hors de son lieu de couchage. Par ailleurs, avant l'âge de 6 mois, les chiots n'ont pas un parfait contrôle de leurs sphincters et ont besoin de se soulager tous les 2 à 5 heures suivant leur âge et les activités en cours.


Le rôle du maître

L'humain va donc devoir enseigner à Médor les nouvelles règles de vie que ce dernier aura à suivre. Il s'agit bien d'un apprentissage qui demandera temps et patience. En effet, tout comme l'enfant humain mettra plusieurs années à être propre, le chiot ne pourra se retenir efficacement avant plusieurs mois. Certains chiots seront propres plus tôt que d'autres, et notamment ceux ayant un accès libre à l'extérieur. Autrement dit, il faudra compter plus de temps si vous vivez en appartement.


Quelles méthodes utiliser ?

Le chiot ne connaissant pas vos règles de vie et ne pouvant se retenir, vous devrez penser à sa place et le déposer dehors très régulièrement, et au moins toutes les 2 heures, durant les premières semaines. Pensez qu'il aura notamment besoin de se soulager après une sieste, une séance de jeu ou d'éducation et après le repas.

Dès qu'il a fini de faire dehors, félicitez votre chiot et donnez-lui une friandise pour lui donner envie de recommencer.

En le sortant très régulièrement, le but est de faire en sorte que votre chiot n'ait pas l'occasion de faire à l'intérieur. Le chien étant un animal d'habitudes, c'est ainsi qu'il finira, à force de répétition, par trouver normal de faire dehors.

Si vous le surprenez à faire dans la maison, c'est donc que vous avez raté une occasion de l'amener dehors. En effet, ne pouvant se retenir, le chiot fait ses besoins à l'endroit où il se trouve. Même s'il préfère faire dehors, votre chiot n'aura pas forcément la capacité de réflexion et de contrôle lui permettant de sortir pour aller faire ses besoins. C'est à vous d'anticiper et de le guider.

Il est donc inutile et injuste de punir un chiot qui se soulage à l'intérieur, même si vous venez de le sortir ou s'il a déjà fait 10 minutes auparavant !

La seule chose à faire est de porter le chiot au moment où il fait pour le déposer dehors, si vous disposez d'un jardin ou d'un balcon. Le seul fait d'être dérangé et déplacé au moment où il fait ses besoins l'incitera à aller de lui-même dehors. S'il a fait en votre absence, ignorez et nettoyez discrètement.

 
A ne pas faire

Ce n'est pas en frappant le chiot, en le secouant ou encore en lui mettant le museau dans son urine qu'on lui apprend à faire ses besoins à l'extérieur. Ces originalités, totalement incompréhensibles pour le chiot, risquent, au contraire, de retarder l'apprentissage de la propreté, rendant le chiot craintif, le poussant à se cacher pour faire ses besoins et à fuir l'homme, ce qui ne prédispose pas à une relation future harmonieuse.

 
Les difficultés

Il se peut que votre chiot refuse de faire dehors, surtout si vous êtes en ville. Il sera probablement mal à l'aise entouré de voitures et de bruit et risque d'attendre d'être de retour dans l'appartement, où il se sent en sécurité, pour se soulager. Il s'agit d'un comportement normal qu'il serait néfaste de réprimander.

Pour remédier à ce souci, appliquez-vous à sortir votre chiot lorsqu'il aura moins la possibilité de se retenir, notamment le matin, dès le lever, en le portant pour éviter qu'il s'oublie en chemin. Chaque miction effectuée dehors et récompensée incitera votre chiot à reconduire ce comportement.

Si vous devez vous absenter régulièrement plusieurs heures d'affilée par jour, votre chiot ne pourra pas se retenir et apprendre tout seul à ne pas faire ses besoins dans la maison.

L'utilisation de tapis éducatifs pourra alors être une solution afin de limiter les dégâts, à condition de prendre le temps d'enseigner à votre chiot à faire dessus.

 

Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas en punissant un chiot qu'on lui apprend à être propre mais en le guidant patiemment et en le récompensant lorsqu'il fait au bon endroit. C'est ensuite surtout une question de temps car il n'existe pas de recette miracle permettant de rendre un chiot propre en une journée.

 

Par Irène Sautelet, CANI CLASS
Educatrice Comportementaliste à Paris et IDF
01 43 28 26 60 / 06 45 95 58 39
caniclass@live.fr

Article paru dans le magazine Animal Infos de juin - juillet 2012
 

Vous souhaitez de l'aide pour apprendre à votre chiot à être propre : contactez-nous !
 

livre apprendre propreté chiot

E-book Les clés pour apprendre la propreté à votre chiot ou votre chien adulte